Dog school images

Les principales maladies du chien et les vaccins

Les maladies concernées par le vaccin vous semblent peut-être trop rares et exotiques pour mériter des visites ruineuses chez le vétérinaire. Si elles sont en effet très rares, c'est justement parce que vous allez dépenser votre argent chez le vétérinaire.

Sans sombrer dans la panique, il faut savoir que ces maladies n'attendent qu'une chose dans la vie : tomber sur le spécimen non vacciné. D'autre part, beaucoup de chiots de chenils ou d'élevages, élevés dans des conditions sanitaires douteuses, arrivent chez vous malades. Il est prudent de les revacciner.

Il ne sert à rien de vacciner un chiot avant deux mois : le système de défense transmis par le lait maternel agit encore et bloque celui du chiot.

La vaccination d'origine se faisant en deux fois, ne pas attendre la veille d'un départ à l'étranger pour faire la première série de vaccins : les douaniers, après avoir vidé toutes vos valises sans rien ranger, exigeront le premier vaccin et le rappel.

Le chiot n'étant immunisé totalement que trois ou quatre jours après le rappel, il est interdit, avant ce délai, de le poser par terre dans les endroits pleins de miasmes - les trottoirs citadins, par exemple. Il faut lui apprendre à faire ses besoins dans la cuisine, sur des journaux, ce qui donne lieu à quelques réjouissances que nous développerons ultérieurement.

Maladie de Carré

Rencontrée surtout chez les chiots, dans les chenils surpeuplés, elle est due à un virus fortement contagieux qui atteint les appareils respiratoire, digestif et nerveux. Pour 50% des cas, les premiers symptômes sont suivis de la mort dans les vingt jours. Comme pour la plupart des maladies virales, toute thérapeutique est impuissante.

Hépatite de Rubarth

Elle touche surtout les chiots. Mortelle sous sa forme suraiguë, elle provoque de graves problèmes oculaires sous sa forme bénigne : conjonctivite et glaucome pouvant aboutir à la cécité.

Leptospirose, ou typhus des chiens

Maladie bactérienne transmise par les rats et les lapins, surtout dans les lieux humides - marécages, égouts. Elle est mortelle à tous les âges du chien : diarrhées et vomissements sanglants, coma, mort. Il est plus prudent de vacciner les chiens de chasse à la fin de l'été, le vaccin ne restant efficace que 8 à 9 mois.

Parvovirose, ou gastro-entérite hémoragique

Cette maladie est apparue aux Etats-Unis en 1978 et a fait des ravages à Paris l'année suivante, parmi une population canine non préparée. Hautement contagieuse, elle est due à un virus de la même famille que celui du typhus du chat et, sans doute, à la transformation d'un virus vaccinal en virus pathogène. Diarrhées et vomissements sanglants, coma, mort.

Rage

C'est, chez les mammifères, la plus grave des contagions. L'homme a beau être un roseau pensant, il est aussi un mammifère. Vacciner le chien, c'est donc protéger l'homme. Maladie nerveuse, mortelle à 100%, la rage est due à un virus qui se transmet par griffures et morsures de renards essentiellement. Inexistante chez les yorkshires du 7ème arrondissement, elle sévit surtout dans le nord, l'est et le sud-est de la France. Elle est stoppée depuis qu'on a trouvé le moyen de vacciner les renards. Avant, on s'esquintait la santé à leur administrer des piqûres. Ça ne plaisait pas aux renards et c'était compliqué.

Depuis 1988, on largue par hélicoptères des appâts contenant le vaccin. Ça plaît aux renards.

Toutes les maladies évoquées sont relativement courantes chez le chien, hormis la rage. Faire vacciner son chien est indispensable pour sa santé. Certains propriétaires refusent de le faire à cause du coût élevé des vaccins. Pour ceux qui sont freinés par le budget vaccin, il peut être intéressant de songer à s’orienter vers le forfait prévention proposé par bon nombre d’assurance pour animaux afin de réduire les frais de prévention. Chaque année, une somme limitée est destinée à tous les frais de prévention comme les vaccins bien sûr mais aussi l’achat de vermifuges ou encore de produits pour lutter contre les parasites internes et externes.